À la une !

Nice-Matin : Bernard Tapie revient à la charge

12 septembre 2014
Nice-Matin : Bernard Tapie revient à la charge
Zap'Actu
0

Ils avaient jusqu’à lundi pour se manifester. Au total, six repreneurs potentiels se sont déclarés auprès du tribunal de commerce de Nice pour reprendre le groupe Nice-Matin. Celles-ci prévoient entre 169 et 456 suppressions de postes sur un effectif total de 1 106 employés. Le tribunal de commerce de Nice qui départagera ces différents dossiers rendra son verdict le 13 octobre.

Le groupe de presse Rossel qui détient entre autres Le Soir (Bruxelles), La Voix du Nord (Lille) ou encore L’Union. Rossel, qui avait déjà manifesté son intérêt pour le groupe, est associé à deux partenaires : Gemm, société du groupe immobilier Marzocco et Fimas, du groupe Iskandar Safa. Ghosn Capital, de Georges Ghosn (ancien propriétaire de la Tribune ou encore France Soir), La Société normande d’information et de communication (Havre Libre, Havre Presse) et Clepsydre, du groupe Azur Santé Retraite.

Un temps dans la course, Bruno Ledoux, principal actionnaire de Libération, s’est retiré du jeu.

Mais une autre grande figure de la presse est passé à l’offensive : Bernard Tapie. Le détenteur de La Provence a déposé lundi deux offres.

La première consiste à s’associer au projet de coopérative d’intérêt collectif engagé par les salariés du groupe en apportant 8 millions d’euros. Il détiendrait 35 % du capital. La condition de cette proposition est que les salariés comblent les 12 millions d’euros manquant pour couvrir entièrement l’opération estimée à 20 millions d’euros.

La seconde voudrait que La Provence injecte les 20 millions d’euros en question si le premier plan d’attaque n’aboutit pas.

Dans le premier cas, le groupe de presse devrait voir 169 départs volontaires, contre 456 suppressions de postes pour l’offre du groupe Rossel.

L’an dernier, Nice-Matin aurait perdu 6 millions d’euros. L’historique groupe de presse régionale en perdrait à l’heure actuelle 1 par an.

Verdict le 13 octobre.


Actualisation 24/09/2014 :

Ils ne sont désormais plus que cinq à être dans la course pour la reprise du groupe Nice-Matin. En effet, Clepsydre, du groupe Azur Santé Retraite a décidé de retirer son offre. Fabrice Journel, président de Clepsydre a indiqué être « toujours en contact avec certains autres candidats » et n’exclut pas de « relancer [son] offre dans l’hypothèse où nous trouverions des partenaires adéquats. »

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *