À la une !

Nice Jazz Festival : Mélange des genres, légendes et nouvelle garde au rendez-vous

18 avril 2014
Nice Jazz Festival : Mélange des genres, légendes et nouvelle garde au rendez-vous
Zap'Actu
0

« Une programmation dynamique où le classicisme le plus pur se mêle aux couleurs sonores les plus contemporaines et les plus multiculturelles. » Christian Estrosi, député-maire de la Ville de Nice, résume en ces quelques mots l’essence même du Nice Jazz Festival. Cette année, l’événement prend ses quartiers dans le Jardin Albert 1er du 8 au 12 juillet avec comme thème « énergie et légendes », sous la tutelle de Richard Galliano, parrain de l’édition.

Immense accordéoniste et enfant du pays, Richard Galliano foulera la scène du Théâtre de Verdure avec le Nice Jazz Orchestra, le soir de l’ouverture du Nice Jazz Festival. Cecile McLorin Salvant, la voix du jazz, et Kris Bowers, figure montante du genre le précéderont. Le même soir, sur la scène Masséna, Patrice, à l’énergie communicative, lancera les hostilités avant Ben L’Oncle Soul & Monophonics. Keziah Jones, inventeur du BluFunk, clôturera cette première soirée sous des airs blues, funk et rythmes africains.

Mercredi 9 juillet, Vincent Peirani & Emile Parisien, auront la lourde tache de chauffer le public avec le passage d’un monument, le contrebassiste Christian McBride entouré de son power Trio. Le collectif américain Snarky Puppy, au service du groove, jazz et du funk donne rendez-vous au public azuréen dès 22 heures, au Théâtre de Verdure. Sur la scène Masséna, le même soir, le groupe français Electro Deluxe mettra l’ambiance dès 19h30. Ibrahim Maalouf, déjà programmé au Nice Jazz Festival il y a deux ans, enflammera la scène niçoise avec une vingtaine de musiciens, avant le passage attendu du groupe Metronomy.

La soirée du 10 juillet risque d’être jouée à guichets fermés. Et attention, il va falloir jouer des coudes pour se procurer une place… Sur la scène Masséna, Nikki Yanofsky et Har Mar Superstar se produiront avant de laisser place au groupe mythique Deep Purple. Le Nice Jazz va vibrer rock le temps d’une soirée… Du côté du Théâtre de Verdure, Eli Degibri, saxophoniste israélien découvert aux côtés de Herbie Hancock débarquera sur scène en quartet. Kenny Garrett, dernier saxophoniste de l’illustre Miles Davis, promet de faire danser le public avec swing et énergie.

Après une nuit mouvementée la veille, le vendredi s’annonce plus « deep & soul ». Tony Paeleman Quarter se produira dès 19 heures sur la scène du Théâtre de Verdure. La Nouvelle-Orléans prendra ensuite le dessus avec Butler, Bernstein & the Hot 9, puis Dr John & The Nite Trippers feat. Sarah Morrow. Même, scène Masséna, Robin McKelle & the Flytones ouvriront la quatrième soirée avec une énergie débordante, avant de laisser place au groove de Cody ChesnuTT. Les Gipsy Kings se chargeront ensuite de faire monter la température d’un cran…

Le festival se terminera par une « Fire party » avec au programme sur la scène du Théâtre de Verdure Joshua Redman Quartet avec Aaron Goldberg, Reuben Rogers et Gregory Hutchinson, suivi de la musique ensoleillée de Ed Motta accompagné par le Nice Jazz Orchestra Horns. La scène Masséna représentera le melting pot du festival, avec The Low Budget Men, Galactic, De La Soul Live Band et pour finir… le duo de dj’s français Cassisus. Surprenant, mais à coup sur entrainant…

Dès le 21 juin, le Off prendra ses quartiers place Masséna avec des concerts gratuits pour tous, tous genres confondus. Les quartiers de Nice seront également animés, jusqu’aux marchés de la ville…

Pour plus d’informations et pour réserver vos soirées : http://www.nicejazzfestival.fr.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *