À la une !

Justice : Le procès d’un pédophile en série s’ouvre à Nice

9 octobre 2014
Justice : Le procès d’un pédophile en série s’ouvre à Nice
Non classé
0

Aurélien Jarrier, un montargois de 38 ans, comparait aujourd’hui devant les Assises des Alpes-Maritimes pour viols et agressions sur mineurs. Déjà condamné en Alsace pour des faits similaires commis sur 11 garçons, il comparait aujourd’hui pour cinq viols et agressions sexuelles à l’encontre de 19 autres enfants dont 12 azuréens de âgés de 8 à 13 ans. Libéré en 2008 après six années d’incarcération il a par la suite sévi dans le Centre et le sud de la France.

Le procès de ce pédophile, ancien directeur d’un centre de vacances, doit se terminer le 24 octobre et devrait se tenir à huis clos partiel ou total. Il est également accusé de corruption sur deux mineurs en leur montrant des films pornographiques et d’administration de substances nuisibles à deux autres. Aurélien Jarrier est décrit par ses avocats comme un « Peter Pan », refusant de grandir et aimant la compagnie de jeunes garçons. S’il reconnaît les attouchements sexuels et l’administration de sédatifs, Aurélien Jarrier nie tout viol.

Après sa libération en 2008, l’accusé aurait violé ou agressé six garçonnets, avant d’arriver dans les Alpes-Maritimes. Dans le département, une connaissance lui présente son petit-frère, dont il aurait abusé, et sa soeur, seule petite fille du procès, qu’il aurait droguée. Il choisit par la suite ses victimes sur le site « onvasortir.com » et sort ainsi de son entourage. Il organise 44 sorties pour approcher des enfants entre avril et septembre 2010 avant d’être démasqué.

Certaines victimes ont décrit des scènes de viols ou des douleurs localisés, d’autres ne se souviennent de rien. Des vidéos potentiellement incriminantes ont également été retrouvées sur son ordinateur. Seules les victimes aujourd’hui âgées de plus de 15 ans pourraient venir témoigner lors du procès.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *