À la une !

Immigration : L’entrée massive de clandestins érythréens alerte

5 août 2014
Immigration : L’entrée massive de clandestins érythréens alerte
Zap'Actu
0

Une réunion de crise s’est tenue à Nice le 9 juillet dernier à la suite d’une note confidentielle émanant de la Police aux frontières, alertant sur l’entrée en France, via la frontière italienne, d’un grand nombre d’illégaux érythréens rapporte Le Figaro.

Selon le quotidien qui a eu accès au compte rendu confidentiel de cette réunion, « la pression de l’immigration clandestine devient intenable à la frontière entre la France et l’Italie ». « Entre le 1er janvier et le 30 juin 2014, 61.591 migrants irréguliers ont débarqué en Italie, ils n’étaient que 7913 pour la même période en 2013, et seulement 4301 pour les six premiers mois de l’année 2012. Les Érythréens représentent 31 % de ces migrants (18.282). Les Syriens arrivent en seconde position, avec 10.371 (17 %). » souligne le compte rendu auquel Le Figaro a eu accès.

Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes a présidé cette réunion qui s’est déroulée en présence des responsables locaux de la gendarmerie, des douanes et de la SNCF. « Les interpellations progressaient de + 165 % au mois de mai (1845) et encore de 43 % au mois de juin (2628). Au total, pour le premier semestre, 2014, la PAF procédait à 5235 interpellations » indique la note.

Le député-maire de Nice réagit vivement :

Depuis la médiatisation de ce compte rendu, de nombreuses figures politiques montent au créneau. Dans un communiqué datant du jour, Christian Estrosi, député-maire de Nice, s’étonne qu’une réunion de crise se soit tenue en secret, sans que les hommes politiques locaux n’en soient avertis : « Cela témoigne une fois de plus du mépris que ce Gouvernement a pour les élus locaux, qui n’ont été ni informés ni consultés. « … » Avec la police municipale de Nice, qui est la 1ère de France, nous avons pourtant des informations qui pourraient être utiles à la police aux frontières pour procéder à plus d’expulsions » confie-t-il. « J’ai la conviction qu’il faut réduire l’immigration avec des quotas stricts fixés par le Parlement et de mettre fin à l’aide médicale d’Etat. En effet, le nombre de bénéficiaires de l’AME ne cesse de croître et a encore augmenté de près de 25% sur la seule année 2013. » conclut-il

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *